• Transhumance des nomades Aït Atta

    Vidéo

Chaque printemps, des nomades Aït Atta de la tribu Aït Slilou de N’kob, quittent leurs pâturages du Jbel Saghro, dans le Sud Est de Ouarzazate au Maroc, avec leurs troupeaux de chèvres, moutons et chameaux, ainsi que toute leur famille. Les caravanes se mettent en route pour traverser la plaine du Dadès et remonter sur les pentes Sud de l’Atlas à plus de 3.000m. Ils atteignent alors le lac Izourar et ses hauts plateaux. Une partie s’y installe ; les autres continuent sur le versant Nord de l’Atlas jusque sur les pâturages de Tamda entre 2800 m et 2400m d’altitude. L’arrivée de la transhumance à Tamda se fait le 1er juin. Les populations d’accueil, celles de l’Atlas ont le choix des meilleurs emplacements. Le lendemain, les nomades Ait Atta entrent sur ces territoires et se répartissent les emplacements. A l’automne, la transhumance s’effectue en sens inverse. Nous vivons avec une famille de nomades amis et participons aux tâches quotidiennes : aider à charger les chameaux, ramasser du bois, chercher de l’eau, conduire le troupeau, préparer les repas, le pain, boire un thé simplement, rire… Jean-Pierre Datcharry a tissé des liens amicaux avec quelques familles, et effectue cette transhumance depuis plus de 30 ans avec l’agence Désert et Montagne Maroc à Ouarzazate. Cette transhumance était réalisée avec la famille de Brahim Ben Youssef.
Vidéo réalisé par Abdellah Azizi pour Désert et Montagne Maroc